Deux camps ... une guerre !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un tir de Blaster ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takeshi-San Kovacs
Diplo (CGM)


Nombre de messages : 38
Réputation : 2891
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 22
Localisation : Partout, sauf sur la trajectoire des satellites.

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Anciennement, Soto-San ...
Point faibles:

MessageSujet: Un tir de Blaster ...   Lun 27 Avr - 9:02

L'appartement était toujours plongé dans une totale obscurité. Tak' poussa la porte et la referma à double-tour derrière elle. Si jamais quelqu'un venait lui rendre visite, il ne fallait pas qu'il ait peur du noir. Soto-San n'avait pas eu peur de l'excentricité des condition de vie de Takesh'. Normal : c'était un Diplo.
Kovacs se dirigea vers la cuisine, qui ressemblait plutôt à un bar. Dans une seule pièce, ce n'était pas toujours facile de regrouper tous les éléments essentiels. Première chose : la musique. Sono à fond. Par habitude d'abord, pour le plaisir ensuite. Tant pis pour les voisins du dessus où du dessous, il n'avaient qu'à déménager. Seconde chose : et puis surtout un bon café noir. Rien que ça la revigorerait déjà. Ensuite elle s'occuperait du tir de Blaster qui lui esquintait l'épaule. La neurachem isolant la douleur, la seule chose à craindre réellement était la perte de sang. Ce fut sous cette perspective qu'elle ôta ses vêtement taché de sang, qui était en partie le sien et en partie celui d'un emmerdeur de première qu'elle avait croisé en route. Il ne fallait jamais croiser la Diplo quand elle était de mauvaise humeur. Elle n'avait pas été en état de se battre sur le coup, et donc, elle avait tiré immédiatemment. A ses yeux, ça restait de la légitime défense.
Il y aurait sûrement une enquête sur l'explosion. Et puis il y avait eu des témoins. Mais Tak' n'avait rien emporté d'assez puissant pour faire exploser la rue entière. Tant pis pour la Sia ! De toute manière, dès qu'ils verrait que les pistes conduisaient aux bas-quartiers, il rentreraient se coucher.
Le haut de l'armoire s'ouvrit avec un grinçement qui ne couvrit pas Misery Business. Kovacs en sortit de l'alcool à 80° (pas moyen de trouver autre chose quand on fréquentait les moins bonnes pharmacies), ainsi qu'une large bande. Elle ôta son pulle et rinça la blessure à l'eau froide. Ouais : une partie du blanc de l'os était belle et bien visible. Takesh' ne put isoler entièrement la souffrance causée par la douleur ajoutée à celle que causait l'alcool sur la blessure, et dû serrer les dents. Elle n'était pas invulnérable non plus.
Kovacs reposa l'alcool à 80° sur la table à coté d'elle. Puis elle se saisit de la bande et en coupa une bonne longeur. Tandis qu'elle appliquait le bandage du mieux qu'elle le pouvait, une conversation lui revint :

Takeshi-San, troisième sujets des Diplos Enrorains, à peine soignée d'une blessure à la poitrine :
-C'est la dernière fois que je fais un coup comme ça, Soto'. Je suis pas invulnérable.
Soto-San, septième sujets des Diplos Enrorain :
-On est jamais iinvulnérable, Tak'.

Ouais. Personne n'était invulnérable. Où alors les rares qu'ils l'étaient ne devaient pas eux non plus faire le poid contre un bon tir de Blaster. Tak' se leva et rangea l'attirail qui avait servit à se soigner très sommairement, et remit son pull. Puis elle leva le regard vers son lit, suspendu au plafond. Elle envisagea les plusieurs possibilité et opta pour la plus simple : grimper comme d'habitude mais en ne se servant que d'un bras. La Diplo fléchit les jambes et sauta, en quelque accrobaties rendues plutôt moyennes par son épaules, Kovacs se retrouva assise au bord du matelas qui balançait légèrement au bout des chaînes. Se couchant sur le matelas sans couverture ni oreiller, Takeshi-San pensa que quelques bonnes heures de sommeil l'aiderait à récupérer sa journée. Elle avait semé trois poursuivants, tué deux emmerdeurs et supprimé les membres d'un gang. Tout ça en une journée. Effectivement, elle estimait avoir de quoi dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris & Fenris



Nombre de messages : 10
Réputation : 2828
Date d'inscription : 29/04/2009
Localisation : Là où l'on a besoin de moi / Au coeur du combat

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Autrefois Akrio... Mais même si la mort le lui a enlevé, n'espérez rien. / Qui pourrait se tailler une place dans l'univer sanglant et cadenassé qu'est son coeur? en tout cas, personne n'a essayé...
Point faibles:

MessageSujet: Re: Un tir de Blaster ...   Jeu 30 Avr - 21:42

Malheureusement pour Tak', quelqu'un n'était pas d'accord pour qu'elle dorme dans cet état...
Quelqu'un d'assez proche en l'occurrence...

Tu t'es bien esquintée! t'as vu la trainée de sang que t'as laissé dans la rue?

Tout le monde l'aura compris, il s'agissait d'Iris...
La jeune fille était assez familière des bas-quartiers. Et les gars des gangs la laissaient tranquille alors elle s'y "baladait" souvent...
Faut dire qu'ils avaient à peu près autant de chance de la toucher qu'un hérisson d'apprendre à nager...
Ce n'était pourtant pas par plaisir qu'elle arpentait le lieu plutôt sinistre, mais plutôt car c'était là qu'on trouvait le plus de crétins qui n'avaient rien de mieux à faire que de se tirer dessus, et donc là qu'on trouvait le plus de blessés...
C'était dans cet état d'esprit qu'elle avait, ce soir, prit cette direction. Mais à mi-chemin, elle était tombée sur une odeur de sang qui n'était pas naturelle
Une petite explication avant de continuer : génétiquement modifiée, Iris avait, à l'instar des chauves-souris ou des requins, une perception des odeur de sang qui pouvait passer pour impossible
Mais ce mot n'existait plus depuis longtemps dans son vocabulaire...
Son odorat l'avait prévenu qu'une explosion de puissance assez modeste (pour une bombe) avait démolit l'hôtel. Iris avait donc remonté la rue jusqu'au lieu du carnage...
Mais une fois là bas, elle avait vu une fille blonde et bien armée qui s'engueulait avec une flic-robot et constaté que, ces deux là mises à part, il ne restait aucun survivant...
Enfin si, il devait au moins en rester un puisque la trainée de sang s'étendait assez loin...
La guérisseuse était donc encore repartie et avait rapidement atteint un immeuble et déduis que le/la blessé(e) devait se trouver dedans
Mais vu qu'elle ne connaissait pas le code, elle avait utilisé sa longue expérience d'espionne pour repérer les points faibles du bâtiments et s'y inflitrer.
Une fois dedans, elle avait vu une jeune femme à l'épaule couverte de sang et avait décidé de se montrer

Iris s'avança vers Takeshi mais son regard n'avait pas la pointe de concentration qui précédait habituellement une guérison aussi rapide qu'efficace
Non, son odorat l'avait prévenu d'une chose qu'elle aurait cru impossible
Le sang de la fille avait été modifié
Trop concernée par le sujet pour ne pas s'en rendre compte, elle ne voyait que deux choix possibles
- Soit d'autres crétins avaient bidouillé les gènes de cette fille et avait dû s'en mordre les doigts;
- Soit...
Non, la seconde possibilité était purement et simplement impossible, elle ne devait pas se faire d'illusion. Des 120 enfants, ils n'avaient étés que 3 à "profiter" de l'allongement de la vie, si d'autres sujets avaient survécu au massacre, ils devaient être morts depuis longtemps et de toute manière, la combattante en face d'elle était trop jeune
Et armée
En observant ce dernier point, Iris n'eut qu'un soupir contrarié avant de sourire

Tire moi autant de trucs empoisonnés dans le corps que tu voudras, ça ne marchera pas.

Les araignées ne s'empoisonnent pas entre elles et le mélange de ses gènes était trop compliqué pour qu'un somnifère abatte ses défenses, à part l'attaquer à l'épée, Tak' ne pourrait pas lui faire de mal
Mais Iris ne tenait pas vraiment à ce qu'un affrontement se déclenche, aussi elle se dépêcha de continuer de la voix joyeuse qui lui était familière...

Je m'appelle Iris, je suis une médecin (et ancienne espionne). J'ai vu la belle trace de sang que tu as eut l'obligeance de laisser jusqu'ici alors je suis montée voir si tu n'avais pas besoin de soins... Mais apparemment c'est le cas...

Elle s'approcha à grands pas, ses yeux de lynx perçant l'obscurité sans le moindre problème et lui donnant une vision de l'endroit aussi nette que si une dizaine de projecteurs étaient allumés. Mais cette vision s'appliquait aussi à l'énorme tâche de sang sur la bande que la fille avait noué autour de son épaule.
En un battement de paupière, elle fut dans son dos et observa le travail avec scepticisme

Bon, avec les moyens du bord c'est pas trop mal mais si tu laisse ça comme ça, le muscle de l'épaule va être bien abimé et tu risque d'avoir une paralysie de l'épaule. Tu me laisse une minute et tu pourras de nouveau te servir de ton bras comme avant... Enfin avec un peu de douleur pendant deux/trois jours, j'ai pas emmené les trucs de pointe...

Pourtant, elle ne s'en occupa pas immédiatement. Elle savait d'expérience que les guerriers (ou les guerrières) se méfiaient de tout et tout particulièrement des actes gratuits et spontanés.
Elle n'avait pas la moindre envie que la Diplo la prenne pour une ennemie et tente de la tuer. Merci bien, elle avait déjà donné.
Elle recula d'un pas et adressa un regard interrogateur à Takeshi-san avant de reprendre la parole

Comment t'appelle-tu au fait? Ton organisme a été modifié, j'ignorais qu'il y avait encore des con***** qui essayaient encore de faire des conneries pareilles...

L'Homme ne progresserait-il donc jamais? 127 ans après, d'autres reprenaient le flambeau de la connerie et répétaient avec fougue les mêmes bourdes que leurs ancêtres...
Mortelles, les bourdes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi-San Kovacs
Diplo (CGM)


Nombre de messages : 38
Réputation : 2891
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 22
Localisation : Partout, sauf sur la trajectoire des satellites.

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Anciennement, Soto-San ...
Point faibles:

MessageSujet: Re: Un tir de Blaster ...   Jeu 30 Avr - 22:44

En entendant la voix d'une inconnue, le conditionnement Diplo fit vite son effet et en moins d'une seconde, Kovacs avait porté sa main sur la crosse du Heckler & Koch. Tak' lâcha pourtant l'arme par une sorte d'automatisme. Quelque chose dans la voix de cette fille donnait à la Diplo l'impression que la fille en question ne mentait pas en disant que le venin d'araignée ne lui ferait rien.

-Ouais. J'ai vu les marques que j'ai laissé, mais aucun gars de la SIA va me trouver à cause de ça. Et aucun des pauvres connards qui habitent les bas quartiers va s'emmerder à suivre les traces jusque là.

Et même si l'un d'eux s'y risquait, il était plus que probable que la Diplo les renverrait chez eux dans une boîte avec l'étiquette "dead" sur le dessus. Ouais. Personne d'invulnérable. Et ouais, surtout, personne de médecin dans le coin. Quand elle fit allusion moyens du bord, Takeshi-San rétorqua :

-Quand on est recherché et par la Sia et par l'armée, on a pas franchement le loisir de se permettre l'hôpital où le médecin. Et surtout, pas la possibilité d'aller dans les bonne vieilles pharmacies légales.

Mais quant à ne pas se servir de son bras comme avant, autant dire que dans la situation de la Diplo, ça équivaudrait à signer un arrêt de mort en triple exemplaire.
Toutefois, Kovacs se méfiait.

Virginia Vidaura, instructeur des Diplo, bloquée en mode conférence :
-Un ami, c'est comme un coeur. Ca ne se donne pas à la légère. Se faire une conaissance et lui accorder immédiatemment sa confiance, en revanche, ça revient à donner un coeur à la légère. Une vie n'est rien, mais un coeur est beaucoup. Un jour, vous saisirez peut-être la nuance. Mais je ne peux vous conseiller qu'une chose : Ne saisissez pas cette nuance.

Avec Soto-San, elle l'avait involontairement saisie. Et inversement.

Virginia Vidaura, instructeur des Diplos :
-Prenez ce qu'on vous donne. Parfois, ça doit être suffisant.

Mouais. Elle allait simplement prendre ce qu'on lui donnait. Et au pire, si cette fille faisait un geste de trop, la Diplo lui réglerait son compte. Essaierais de le faire, tout du moins.

-Takeshi-San Kovacs, troisième sujet des Diplos Enrorains.

Elle avait récité cette phrase mécaniquement, et le premier imbécile venu aurait pu comprendre que c'était plus par un automatisme impossible à oublier que par fierté.

-Les connards qui font des conneries pareilles, comme tu le dis si bien, ça s'appelle des militaires pas foutus d'assumer leur gourdes, à tel point qu'ils préférent s'en faire des cibles. J'ai été modifiée génétiquement, mais aussi physiquement et psychiquement.

Impossible de dire s'il s'agissait plutôt d'un avertissement où d'une information. En fait, c'était un peu des deux. Il fallut moins d'une seconde à Kovacs pour se retrouver accroupie au sol, devant l'inconnue.
Elle se redressa et continua :

-Si tu penses pouvoir y faire quelque chose, alors te gênes pas. Mais pourquoi tu m'as demandé si j'étais modifiée, au juste ? Je t'avertis que si l'armée où la Sia débarquent, ils ne trouveront personne.

Ce n'était pas un mensonge. Parce que c'était un sujet sur lequel jamais elle ne mentirais. Elle leurs avait échappé jusqu'ici, et elle n'allait pas s'arrêter maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris & Fenris



Nombre de messages : 10
Réputation : 2828
Date d'inscription : 29/04/2009
Localisation : Là où l'on a besoin de moi / Au coeur du combat

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Autrefois Akrio... Mais même si la mort le lui a enlevé, n'espérez rien. / Qui pourrait se tailler une place dans l'univer sanglant et cadenassé qu'est son coeur? en tout cas, personne n'a essayé...
Point faibles:

MessageSujet: Re: Un tir de Blaster ...   Jeu 30 Avr - 23:44

Iris haussa les épaules en entendant la dernière question de son interlocutrice et lui répondit

Bah, on a modifié mes gènes avant même ma naissance mais vu que je me suis débrouillée pour trucider tout ceux qui avaient fait ça, je ne pensait pas que quelqu'un serait assez cinglé pour recommencer...

Elle défit rapidement le bandage et poussa un sifflement en découvrant la blessure à l'air nu

Je retire ce que j'ai dit. Non seulement tu aurais perdu la maitrise des muscles de ton épaules mais en plus tu serais certainement morte d'une hémorragie dans les dix jours à suivre. Ce genre de blessure cicatrise très lentement et très douloureusement... Quand on y survit...

Elle saisit un truc bizarre dans un sac plat accroché à son dos et le posa sur le dos de Takeshi tout en continuant à parler de sa voix joyeuse

Quand on modifie génétiquement, c'est très difficile d'éviter les débordements psychiques ou physiques. Il est presque impossible de modifier les gènes de quelqu'un sans que cela ne se voit sur son corps ou son esprit... Je sais de quoi je parle...

L'étrange plaque molle se mit à chauffer doucement et Iris la retira avec précaution avant de saisir quelque chose qui ressemblait à un stylo mais avec une aiguille au bout
Tout ça sans cesser de parler...
On aurait pu croire qu'elle était bavarde mais en réalité, son babillage incessant avait pour effet de décontracter la plupart des personnes, ce qui évitait les incidents du genre guerrier-méfiant-qui-a-peur-de-la-seringue-qui-recule-et-qui-se-cogne-contre-un-truc-brulant/coupant/empoisonné/électrifié...
En général, ça marchait assez bien, la voix d'Iris avait la particularité de transmettre à la fois confiance et calme, ce qui limitait les gestes brusques

C'est des militaires qui t'ont transformé tu dis? Comme d'habitude remarque, c'est rarement le boucher du coin qui va aller créer des hybrides bizarres... Mais quand même, c'est dommage. Les capacités que peut nous offrir une modification sont systématiquement utilisées pour taper sur la gueule d'autres personnes alors qu'il y a une infinité d'autres possibilités intéressantes!

Elle lâcha l'épaule de la Diplo et acheva son travail en enduisant légèrement la blessure d'un liquide bizarre qui semblait... remuer...
Enfin, bizarre mais efficace...
La peau et le muscle recouvrirent peu à peu l'omoplate alors que la douleur diminuait pour laisser place à un battement sourd

J'ai fini! Bon, je n'avais que quelques bidules et c'est un peu du travail bâclé mais dans deux jours, ton bras fonctionnera mieux que jamais! Le muscle et la peau sont tous neufs.

Elle rangea tout son barda dans le sac accroché à son dos, inspecta encore une fois son travail et sourit joyeusement

Takeshi-san Kovacs ça sonne trop militaire, je crois que je vais t'appeler Takeshi-sama ou Takeshi-chan! Tu préfère quoi?

[si tu commence sur les suffixes, moi aussi je vais m'éclater!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi-San Kovacs
Diplo (CGM)


Nombre de messages : 38
Réputation : 2891
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 22
Localisation : Partout, sauf sur la trajectoire des satellites.

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Anciennement, Soto-San ...
Point faibles:

MessageSujet: Re: Un tir de Blaster ...   Lun 4 Mai - 19:43

Kovacs ne bougeait pas, se contentant d'écouter le monologue d'Iris.
Ne pas bouger : ça, c'était sans doute ce qu'elle faisait le mieux. Quoique non : ce qu'elle faisait le mieux, c'était ignorer ce qui était suicidaire.

La seringue, ça allait : elle conaissait.
Pourquoi les Diplos avaient mal tournés ? Ouais. C'était sûrement un peu pour ça, aussi. Un véritable cocktail de médicaments, d'injections à faire, d'examens ... soi-disants pour limiter les effets secondaires. Mais ceux-ci n'avaient en rien été limités, bien au contraire. En effet, certains Diplos avaient sombrés dans la folie, tandis que d'autres prenaient le chemin des tueurs à gages, cambriolages, prostitution, braquages de banques, deal, et on pouvait en passer tout une liste ainsi. Kovacs était un peu de tout à la fois : prête à faire n'importe quoi d'illégal tant qu'on la payait. Au départ, c'était que des braquages de banques où de riches villas, avec Soto-San et Srah-San. Plus tard, Sarah-San était partie faire un tour en ville sans jamais en revenir.
Plus tard encore des militaires avaient déniché la planque de Soto' et Tak'. Pas eu moyen pour Soto-San de s'échapper. Takesh' repassa dans sa tête les dernière images. Prête à sauter sur le toit suivant quand un cri derrière elle l'alarma. Soto n'avait pas eu le temps de monter sur le toit. D'ors et déjà, il était trop tard. Takesh' avait finit par retrouver le coupable et l'avait tué : à bout portant, chez lui, daans son propre lit.

Cette drôle de plaque chauffante ... jamais vu.
Mais à première vue et selon l'intuition Diplo, il n'y avait rien de bien dangereux à ce truc-là.

Quant à la pâte bizarroïde : jamais rien vu de plus étrange.
Néanmoins, un liquide était incapable de vous tirer dessus, vous étrangler où vous embrocher : donc même s'il bougeait, il n'y avait techniquement autant risque. Quoiqu'aucun risque était un peu trop dire, parce qu'à par ça, il y avait une bonne panoplie de liquide qui équivalait à du poison. Mais pensez que cette Iris voudrait l'empoisonner était aussi rationnel que de se croire Satan déguisé.

- Ouais. Utilisé pour taper sur la gueule d'autre personnes ... mais ça pourrait être utilisé pour quoi d'autre ? Et puis y serait temps qu'ils se rendent compte que ça se retourne contre eux six fois sur dix. Et même si ça finit parfois par trouver une autre utilité, elle est pas toujours très enviable, et je sait de quoi je parle : tous les Diplos ou presque on mal tournés. Et je suppose que si tu es ici, c'est pas parce que l'armée a voulu t'offrir des roses. Et pour du travail bâclé, je trouve ça déjà pas mal ... si ça peut m'empêcher de signer un arrêt de mort en triple exemplaire. Quant à mon prénom, t'étonne pas s'il fait militaire. "Kovacs" est le nom de mon père, et c'est lui qui m'a choisit le prénom de "Takeshi". C'était un général dégradé et viré de l'armée pour fraude.

Tak' devait d'ailleurs au père en question - le mot "père" n'étant employé que dans le sens génétique du terme - une belle cicatrice dans le dos, résultat d'un des coups de boucle de ceinturon. Comme elle lui devait une partie de son caractère.

- Et pour le "San" c'est le résultat du projet Diplo. La plupart des gens préférent m'appeller "Kovacs", "Takesh'" ou encore "Tak'". Mais franchement, "Takeshi-chan" où "Takeshi-sama", ça me tente pas trop.

Déjà à l'origine, elle aurait dit sa manière de penser au premier qui aurait osé l'appeler Takeshi. En aucun cas le prénom donner par son père ne rendait à l'aise la Diplo, bien au contraire. Donc Kovacs, Takesh' ou encore Tak' lui convenait : elle était habitué, et en plus, il n'y avait rien qui pouvait franchement évoquer son anfance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis
Ingénieur


Nombre de messages : 33
Réputation : 2876
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 22
Localisation : Comment savoir? T'inquiète, tu le reconnaitra si tu le croise!

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Il a un serieux faible pour Orora ^^
Point faibles:

MessageSujet: Re: Un tir de Blaster ...   Mar 5 Mai - 18:51

Iris haussa de nouveau les épaules et sourit, pour une fois qu'elle trouvait quelqu'un d'assez patient pour la supporter!
Puis elle se mit à répondre - dans le désordre - et laissa Tak' se débrouiller pour démêler les réponses

Pour moi c'est du travail bâclé, si j'étais dans mon labo, tu aurais eut en moins de dix seconde, non seulement un bras en parfait état mais la totalités des autres blessures (de l'éraflure la plus bénigne aux grosses cicatrices du dos) auraient disparu. Mais Takesh ça me fait penser à cette marque de casseroles qui a fait faillite au début d'Aarosei, Kovacs c'est vraiment trop formel et Tak' c'est trop court... Non, j'aime bien Takeshi-sama. Et pis au cas ou tu l'ignorerais (c'est vrai que ça fait longtemps), auparavant les gens collaient des suffixes à leurs noms. San était une marque de respect, sama et chan s'adressait aux amis, sempai aux supérieurs et sensei aux maitres/mentors. Alors moi je vais t'appeler Takeshi-sama! En plus ça sonne bien!

Ce système de suffixe avait été à la mode plus de 100 ans auparavant mais vu l'âge réel d'Iris, on pouvait lui pardonner ce décalage...
Mais peut être pas sa tendance au monologue...

Et à propos des transformation, il y a et aura toujours des abrutis. et quand ils mourront, d'autres viendront prendre leur place, ça, ça ne sera jamais une espèce en voie d'extinction... Pourtant, même si ça déteint sur le psychisme et le physique, on obtient des trucs vraiment extraordinaire grâce à la génétique! Regarde!

Iris tendit une main parfaitement normale devant elle, replia ses longs doigts fins mais quand elle les étendit de nouveau, ils avaient changés...

Grâce à quelque années d'études et une volonté assez forte pour empêcher les gènes animals de prendre l'avantage, on peut modifier son corps, ses capacités, acquérir partiellement ou totalement des qualités animales comme une vision surdéveloppée ou le venin d'un serpent... Mais comme tout progrès, il y a une limite, si on mélange trop ses gènes et qu'on met les gènes humains en minorité, on se transforme tout simplement en hybride. Parfois c'est à peine visible : des yeux fendus ou des griffes de chat mais quand c'est vraiment foiré... Enfin, avec de la volonté et un dosage des modifications précis, on peut obtenir des miracles comme faire repousser un membre à un manchot, à l'instar des étoiles de mer. Ou alors des petits joujoux utiles comme ceux là...

Sa main était resté la même, son bras aussi. Mais ses ongles avaient cédé la place à cinq longues lames fines et quasiment transparentes, légèrement arrondie selon la forme du doigt et enduites d'un liquide apparemment très corrosif. D'ailleurs, elle en fit la démonstration en plantant ces lames bizarres dans le mur qu'elles traversèrent sans soucis...

Il y a - ou plutôt avait - une race de mantes religieuse dont les lames étaient translucides et enduite d'une sorte d'acide. Elles se sont éteintes mais j'ai retrouvé la formule de leur ADN. Mais ces modifications ne concernent pas toute la guerre, certains animaux vivants en communauté ont sélectionné des individus préposés à la guérison. J'ignore comment ils y ont réussit mais dans toutes les races animales vivant en communauté, il y a toujours des "guérisseurs". Et leurs gènes peuvent être aussi utilisés, c'est une autre preuve que les modifications ne sont pas obligatoirement destinées à la guerre...

Bon, c'était un beau monologue mais:
1) Tak' avait l'air de s'être pris un mur en pleine tête
2) Elle venait de révéler un truc qui aurait du rester secret
3) Une autre odeur de sang, très forte et avec une pointe acre caractéristique des vieillards venait de lui parvenir
Y en a un qui aurait du rester tranquille chez lui ce soir...
Les lames transparentes devinrent opaques puis grises avant de se réduire à un nuage de poussière cristalline, laissant de nouveau place à des ongles normaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi-San Kovacs
Diplo (CGM)


Nombre de messages : 38
Réputation : 2891
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 22
Localisation : Partout, sauf sur la trajectoire des satellites.

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Anciennement, Soto-San ...
Point faibles:

MessageSujet: Re: Un tir de Blaster ...   Dim 10 Mai - 19:57

Ele avait vu les cicatrices. Rien d'étonnant à ça, remarquez. Ouais. Forcément, quiconque n'était pas aveugles aurait pu le voir.
La Diplo haussa les épaules quand Iris parla de cette histoire de suffixes. Franchement, elle se serait mal vu appeller Virginia Vidaura "Lieutenant Vidaura-sensei". Où encore appeler ses parents "Tema-sempai" et "Dalzac-sempai".
Oui : pour la petite explication, Takesh' avait toujours considéré ses parents comme des supérieurs plus qu'elle ne les considérait comme de la famille.
Elle secoua la tête. Tu parle de la famille !

En tout les cas, la démonstration des ongles d'Iris ne l'impressionna visiblement pas. Et si jamais c'était le cas, Tak' ne l'aurait de toute façon pas montré. Mais elle perçu très bien un maigre vrombissement.
Aussitôt, elle se précipita vers le mur et pressa un bouton, sans expliquer ce qu'il pouvait bien se passer.
Elle ne tarda pas non plus à récuprer ses deux autres armes, et une grenade. Mine de rien, elle avait un rayon d'équipement, question armement.

- Je sais pas qui est entré, mais il m'apporte pas des roses.

Une simple phrase qui voulait tout dire. Elle éteignit également la chaîne hi-fi.
Puis elle couru au-devant de la porte. Quand elle se déplaçait ainsi, c'était à peine si Takesh' était visible. Un regard par l'oeil de boeuf. Et quand l'individu fut en vue, Kovacs ne put s'empêcher de murmurer :

- Merde. Yastler.

Ce type-là lui collait au bask' depuis un moment déjà. Un veilard très peu menaçant au premier abord, et pourtant pas mal débrouillard. Pour être plus précis, le meilleur combattant que Tak' avait pu affronter jusque là.
Un type génétiquement modifié, comme elle. Et qui plus est, ce dingue prétendait avoir plus de cent ans.

Yastler n'avait jamais comprit comment la Diplo s'y prenait pour disparaître ainsi, mais tant pis. Il ne cherchait pas à comprendre, il se contentait simplement de tuer.
Et tuer, ça, il savait faire ! Tak' pensait pas le revoir. Aux dernières nouvelles, elle lui avait balancé trois aiguilles monomoléculaires et il avait basculé dans une cuve d'acide chlorydrique. Le revoir était aussi rationnel que de se croire Satan déguisé.
Pas pressée de le revoir, et pourtant il tambourinait déjà à la porte comme un demeuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna
Mercenaire


Nombre de messages : 111
Réputation : 3011
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 22
Localisation : ~ somewhere ~

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: ~ Nobody ~
Point faibles:

MessageSujet: Re: Un tir de Blaster ...   Dim 17 Mai - 16:47

[arf, on va dire que c'est un rescapé du programme d'Iris ^^]

Le tambourinement effréné contre la porte était audible à dix mètres, rien d'étonnant, donc, à ce que la curiosité d'Iris soit alerté. Surtout quand elle vit les précautions que prenait Takeshi...
Sans plus de tact, elle ouvrit la porte en grand et observa le visiteur.
C'était un très vieil homme, elle lui aurait donné dans les 100 ans. Son flanc était percé d'une balle et laissait une seconde trainée de sang qui assombrissait celle, plus claire, qu'avait laissé la Diplo et il tenait un fusil laser dans la main
Jusque là, pas de problème. Par contre, la réaction qu'eut le vieillard ne fut pas exactement celle de quelqu'un normal. Hélas pour lui...

12-01?!

A l'entente de son ancien pseudonyme, la jeune fille eut un réflexe qui ne correspondait pas exactement à sa nature...
Elle lui balança le plus beau coup de poing de sa longue vie, ce qui eut pour effet de rapetisser encore un peu le bonhomme déjà pas très grand.
Elle se doutait bien qu'il ne venait pas avec des intentions agréables mais ce n'était pas la raison pour laquelle elle l'avait quasiment assommé.
Il connaissait son pseudonyme
Il connaissait le programme dont elle avait fait partie suffisamment pour la reconnaitre
Quand il se releva, les deux mains collées sur le crâne, il n'avait pas perdu son air effaré, lui non plus ne devait pas s'attendre à ce qu'il reste des gens au courant de la catastrophe qu'avait été l'expérience...
Mais elle ne le laissa pas se servir de son pistolet pour réparer cette erreur et le plaqua contre le mur avec une force que sa frêle silhouette ne laissait pas soupçonner, ignorant totalement Takeshi qui devait se poser des questions...

J'ai juré de ne plus faire couler le sang mais si tu ne t'explique pas vite, je crois que je vais faire une exception... Qui es-tu? Et comment connais tu ce pseudonyme? Tu es trop jeune pour être l'un des crétins que nous avons éliminés!

Le vieillard déglutit et attrapa la main qui serrait son cou mais Iris était beaucoup plus jeune et possédait encore la totalité de ses capacités alors que son adversaire n'avait pas été épargné par les années
Son regard croisa les yeux sombres de la guérisseuse qui se chargeaient de menace et il capitula

Je pense que tu te souviens de la première bataille, je suis partit à ce moment, j'étais 01-01 à l'époque.

Là, c'était au tour d'Iris d'être surprise. Le groupe 01 contenait les meilleurs combattants, capables du pire, dotés d'une intelligence supérieure, tenaces jusqu'à la mort et surtout résistant à tout les mauvais traitement. Mais à la surprise générale, aucun n'avait survécu à l'épreuve de la première bataille. Si il avait été le premier de ce groupe, cela signifiait qu'il aurait du être bien plus puissant, rapide et agile qu'elle. Mais les années ne lui avaient pas fait de cadeau et ses extraordinaires capacités ne lui avaient permis que de vivre bien plus longtemps que les autres...
Elle le lâcha et il atterrit sur ses pieds, presque avec souplesse. Mais Iris venait de se rappeler de la présence de la Diplo, aussi elle se contenta de reculer dans l'encoignure de la porte et de s'adosser au mur, attendant la suite des évènements...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi-San Kovacs
Diplo (CGM)


Nombre de messages : 38
Réputation : 2891
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 22
Localisation : Partout, sauf sur la trajectoire des satellites.

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Anciennement, Soto-San ...
Point faibles:

MessageSujet: Re: Un tir de Blaster ...   Dim 17 Mai - 21:17

La Diplo n'avait pas bougé de toute la scène. Elle surnommait ça "l'art de l'immobilité".
Et c'était vrai que sur le coup, plus qu'un art, ç'avait été un exercice. Kovacs peinait à se contrôler. Conditionnement Diplo. Se jeter sur tout ce qui bouge et qui est dangereux. C'était le cas de ce type.
En tout cas, apparemment, Iris et lui se conaissait. Avec un peu de chance, Iris allait s'en charger. Donc Tak' n'aurait même pas à réagir. Elle ne comprit pas grand chose à cette histoire de chiffre.

Virginia Vidaura, instructeur des Diplos :
-En cas d'imprévu, gardez votre sang-froid.
Quelques rires dans l'assistance.
-J'ai dit quelque chose de drôle ?
Et Soto-San de répondre :
-On m'a toujours apprit qu'il fallait tirer dans le tas, m'dame.
-Mais non, voyons. Laissez faire les autres. Parfois, ça doit être suffisant.


Kovacs avait donc laissé faire Iris. Et quand cette dernière le relâcha, et que le vieux lui fit face, Tak' pointa Sai sur l'homme et soupira :

-Putain, Ezeckiel ... Avances pas. Comment tu m'as retrouvé ?

Le vieillard sembla réveillé aussitôt après avoir entendu la voix de la Diplo.

-Je retrouve toujours ...
-... qui je veux. Oui. Ca, tu me l'as déjà dit. Le quart des gens de cette planète doivent me considérer comme une psychopathe et vouloir ma peau, mais je connais qu'une personne qui veux la tienne. Transaction ?

En clair, elle proposait un marché. Nom de l'employeur contre nom de l'employeur. Comme d'ordinaire, elle aurait donné un faux nom. De toute façon, les chance que Yastler accepte tournaient autour de quoi ... 0000000,1 ? Environ, ouais.
Takesh' ne fut pas étonnée de l'entendre riposter :

-Va te faire voir.

Le temps qu'il pointe son arme, elle avait déjà disparue de son champ de vision. Même méthode opératoire que les fois précédentes. La Diplo ne changeait jamais. Ou plutôt si : elle changeait d'endroit, de postures, de planque ... mais jamais de méthode. Et sa méthode consistait à faire en sorte que l'adversaire ne sache pas par où elle allait surgir.
Mais Ezeckiel était un habitué. Il regarda les armes qu'elle avait laissé tomber au vol. Aussitôt, il leva le regard vers le lit ... sur lequel il n'y avait personne.
Pourtant il balançait légèrement.
Tak' sentit qu'il n'allait pas tarder à lever le regard vers le haut des chaînes. Elle observa le pistolet de Yastler une seconde. Elle n'avait encore jamais eu l'occasion de lui faire ce coup-là. En fait, elle l'aurait tué s'il ne conaissait pas Iris.
L'obscurité donna encore plus de peine à voir une bande de tissu dorée s'enrouler autour du canon de l'arme. Puis une autre, presque simultonée, s'abattait sur les doigts d'Ezeckiel en un claquement pour le forcer à lâcher prise.
Le temps que l'arme vole à quelques mètres, Takeshi-San était devant son adversaire actuel. Elle le crocheta et se releva.
Il tenta de faire de même mais Kovacs avait pointé un poignard sur la gorge. Poignard qui quadrupla de longueur.
La Diplo se tenait debout, derrière le crâne de Yostler, pas décidée à lâcher son arme. La contre-plongée qu'il avait devait lui sembler surréaliste.
Néanmoins la Diplo était-elle un peu essoufflée par sa course.
Qui avait dit que le combat n'était pas un sport ?

-Au moins tu me défoules. Ca faisait longtemps ... hein ?

Elle luttait ferme contre le conditionnement de Diplo.

-Tu sais ce qu'est un Diplo, Ezeck' ? Tu sais réellement ce que c'est ? Je vais te dire comment on fabrique un Diplo. On te prends ta psyché et on en grille les mécanismes de limitations de violence, les signaux de reconaissance de soumission, la loyauté au groupe ... entre autres. Tu comprends ce que ça signifie ?

Visiblement non, il ne comprenait pas.

-Il me serait plus facile de te tuer. Je dois me forcer à ne pas le faire. C'est parce que ton amie est là, que je ne le fais pas. Tu as toujours été le plus fort, mais jamais le plus rapide. Au moindre geste, tu t'endormira pour ne plus te réveiller.

Il tendit faiblement le bras pour récupérer son arme. Mais Tak' marcha sur le bras en question, laissant entendre un craquement d'os.

-T'as compris ?

Il hocha la tête lentement. De toute évidence, il ne voulait plus rire. Ce qui tombait plutôt bien, parce que c'était également le cas de la Diplo. Il était peut-être un combattant entraîné, mais sa méthode laissait à désirer, selon la Diplo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna
Mercenaire


Nombre de messages : 111
Réputation : 3011
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 22
Localisation : ~ somewhere ~

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: ~ Nobody ~
Point faibles:

MessageSujet: Re: Un tir de Blaster ...   Lun 18 Mai - 19:47

Quand Takeshi eut fini de massacrer soigneusement 01-01, Iris se décolla du mur avec un petit soupir avant de froncer les sourcils et de s'adresser au combattant déchu

Pathétique... Tu te battait bien mieux avant, ça doit être vraiment énervant de tomber dans un état de décrépitude pareil après avoir été le meilleur...

Elle n'avait jamais vraiment apprécié les 01, ils étaient trop orgueilleux, trop sûrs d'eux, et surtout ils étaient toujours persuadés d'avoir raison et s'obstinaient jusqu'à la mort dans des entreprises pas toujours très sensées
Elle haussa les épaules et se tourna vers Takeshi qui pointait toujours son arme sur le crâne du vieillard et lui lança un sourire amusé

C'est pas exactement ce qu'on pourrais appeler un ami, j'emploierais plutôt le terme de compagnon de combat... Enfin, ça fait tellement longtemps maintenant...

Elle avait dit ça pour éclairer un peu les chose mais se rendit compte après coup que ça ne faisait que les embrouiller. Comment une jeune fille d'une petite vingtaine d'année aurait pu combattre aux côtés d'un vieillard centenaire?
Bonne question...
Mais il restait encore un point à régler. Elle avait cru que seuls deux spécimens de son programme avaient survécu mais s'il restait encore celui ci, il y allait avoir des problèmes à la tonne dans les jours suivants...
Elle s'accroupit près de lui et murmura d'une voix basse. Mais elle se fichait complètement que Tak' l'entende ou pas, de toute manière il y avait peu de chance qu'elle comprenne...

- En revanche, j'ai un conseil à te donner, ou plutôt plusieurs. Tout d'abord, tu n'es plus l'excellent combattant que tu étais autrefois, limites tes ambitions un minimum si tu veux finir ta vie entier et en bonne santé. Takeshi est un trop gros morceau pour toi désormais, même si je sais que tu refusera de l'admettre. Mon deuxième conseil est plus... Vital. Tu te souviens de 03-01?
- Le gars qui vous suivait toujours, 05-01 et toi?
- Oui, même toi tu avais du mal à le vaincre. Sauf qu'il est devenu bien plus puissant qu'auparavant et qu'il a juré d'éliminer tous les rescapés de notre programme génétique. Il a égorgé 05-01 et il me traque depuis. Si l'ombre d'une rumeur parviens à ses oreilles, je ne donne pas cher de ta peau. Le mieux que tu puisse faire, c'est de te cacher tranquillement comme le vieux bonhomme que tu es devenu et de vivre une retraite tranquille.


Bien sur, pour un observateur normal, l'effet qu'eut l'échange après l'attitude précédente du combattant aurait été totalement incompréhensible : son teint pâlit pour virer au blanc avec une intéressante touche de vert sur les pommettes et un tic nerveux agita sa paupière gauche.
Les références citées par la guérisseuse n'avaient strictement aucun sens pour les autres, mais n'importe qui pouvait comprendre que le mystérieux 03-01 était un tueur sadique et avide de sang.
Et qui avait les moyens de s'en procurer...
Iris se releva, un sourire de chat satisfait s'étalant sur ses lèvres et fit un clin d'œil amusé à Takeshi, la laissant décider de la suite.

[pas d'inspi, sorry]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi-San Kovacs
Diplo (CGM)


Nombre de messages : 38
Réputation : 2891
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 22
Localisation : Partout, sauf sur la trajectoire des satellites.

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Anciennement, Soto-San ...
Point faibles:

MessageSujet: Re: Un tir de Blaster ...   Lun 18 Mai - 21:47

[*Ouvre des yeux ronds* C'est ça que tu appelles pas d'inspi ? Pourtant je fais pas mieux ...]


Takesh' se rendit compte qu'effectivement, quelque chose n'était pas clair.

Une voix revint à sa tête : Une nouvelle fois celle de Virginia Vidaura :
- En cas d'une quelconque étrangeté, surtout, ne cherchez pas à comprendre. Contentez-vous d'éxécuter les ordres.
Grognement désapprobateur dans l'assistance.
- Un problème ?
Tak' n'avait jamais été de celle qui discutait, aussi ce fut un autre sujet qui se contenta de répondre :
- On est pas des caniches non plus.
- Non. Je n'ai jamais insinué ça. Simplement, vous êtes des Diplos. Vous faites partie d'une catégorie particulière, une catégorie assez étrange en elle-même. Alors abstenez-vous de reprocher ça aux autres. C'est d'accord ?

Pas de réponse. Sans doute Vidaura prit-elle cela pour un "oui", puisqu'elle quitta le mode "explication" pour se pencher à nouveau en mode "conférence".

Tak' attendit patiemment qu'Iris ait terminé cette conversation. Ce fut plus fort qu'elle. Elle régla le neurachem, sans pour autant bouger d'un pouce. Une fois de plus, elle ne comprit pas cette histoire de chiffre. Et elle ne chercha pas à comprendre non plus, estimant qu'elle avait déjà bien assez de travail à contrôler ses gestes.
Elle n'avait pas mal de fonction enclenchée. D'abord elle était naturellement sur ses gardes et elle contrôlait du mieux qu'elle le pouvait ses actions. Ensuite son neurachem balançait entre trois modes : explosif, détecteur d'émotions et perfection d'ouïe, ce qui n'était pas simple à gérer non plus.
L'adrénaline déclenchée par le combat ne rendait la tâche que plus difficile.
Les goutelettes de sueurs qui commençaient à perler sur le front de la Diplo en témoignaient aisément.
Iris se releva.

- Tu comptes écouter les bon conseils de ton a ... ancienne compagne d'armes ?
- Faut voir.

Mais le détecteur d'émotion venait de révéler un net pic d'ironie à la fin de la phrase. Mauvaise réponse. Spasme incontrôlable, Tak' fit un mouvement de bras qui laissa perler une goutte sanglante sur la gorge de l'homme. Une goutte sans gravité.
Sang qui enclencha une montée d'adrénaline en plus. Dispute + Combat + Sang = Diplo incontrôlable.
Un mouvement de trop. Et Takec traversa le cou de l'homme, avec un bruit de chair déchirée et d'os brisés.

Ramenant le bras en arrière, Takeshi-San releva l'arme dont la lame était ensanglantée. Kovacs se sentait déjà mieux. N'ayant plus besoin de la fonction explosif qui aurait servit à prévenir d'un éventuel imprévu, elle supprima également celle-ci. Pas de quoi en faire un drame. Ezeckiel l'avait cherché, il l'avait trouvé.
S'adressant à Iris, elle expliqua :

- Diplo + Trop de contrôle + Combat + Sang = Spasme = Meurtre.

Un drôle de calcul, mais tout à fait adapté à la situation. Tak' essuya d'un revers de main son front trempé de sueur. Le self-contrôl était à la limite de l'inexistant chez les Diplos.
On avait voulu faire de Takeshi-San une machine à tuer ... pas besoin de bien se maîtriser pour remplir une telle fonction. En tout cas, ils avaient réussis. Une machine à assassiner vivante, c'était bien ce que Kovacs était, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna
Mercenaire


Nombre de messages : 111
Réputation : 3011
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 22
Localisation : ~ somewhere ~

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: ~ Nobody ~
Point faibles:

MessageSujet: Re: Un tir de Blaster ...   Mar 19 Mai - 21:05

Iris se contenta d'hausser les épaules et désigna le cou du vieillard avec un vague sourire amusé

Pour tuer définitivement un 01, il faut soit le décapiter soit lui arracher le cœur, enfin quelques poisons spéciaux fonctionnent aussi. Sinon il tombe dans un "coma réparateur" et se relève plus tard, sans le problème qui a causé le coma. Vu la blessure que tu lui a infligé, il va ronfler un bon bout de temps, je pencherais pour quelques années...

Enfin ronfler...
Pas exactement, vu que le coma était si proche de la mort extérieurement, on ne pouvait pas deviner que l'adversaire vivait toujours. Et si la blessure avait touché un organe comme les poumons, le 01 se relevait au bout d'à peine une demi-heure et trucidait son adversaire...
C'était un truc qu'Iris ne pouvait pas supporter, à l'époque. A chaque fois qu'une bagarre entre groupe éclatait, ils avaient beau leur taper dessus, ils finissaient toujours par se relever et avoir le dernier mot.
Elle eut un fin sourire et siffla trois notes distinctes qui résonnèrent étrangement dans l'air
Vite recouvertes par un lourd battement d'ailes...
A l'extérieur du bâtiment volait une sorte d'énorme faucon qui poussa un cri perçant et s'accrocha à la façade, juste devant l'immeuble. Sans paraitre surprise par l'arrivée de l'oiseau de proie géant, la guérisseuse balança sans ménagement le corps du vieillard par la fenêtre et s'en détourna, laissant au faucon le soin de le rattraper avant qu'il ne s'écrase à terre.
Puis, voyant l'expression particulièrement agacée de la Diplo et les petit tressaillement qui agitaient ses paupière, elle comprit que Takeshi commençait à en avoir marre
Remarque, à sa place, qui ne serait pas énervé? Peut être qu'elle lui devait quelques explication...

Ce gars est aussi têtu qu'une mule. Mais là je crois qu'il a compris. Mon faucon va l'amener à mon labo, j'ai encore quelques questions à lui poser. Juste pour éviter l'explosion prochaine de la capitale, voire même d'un bout du continent... t'es pas la seule à tout exploser quand tu t'énerve, tu sais?

Un petit sourire étira ses lèvres. Bien sur, Iris avait senti la hausse de la tension dans la pièce et les différentes visions de son corps transformé l'avaient assez bien renseignée sur ce que la Diplo préparait.
Par contre, le fait qu'elle pense que l'imbécile prétentieux qu'est 01-01 soit son ami était plutôt agaçant...
Son sourire revint et elle continua d'un ton léger, contrastant avec les paroles

J'ai juré de ne plus tuer personne mais cet abruti a bien failli me faire rompre ma promesse... J'ai horreur des gens dans ce genre. Prétentieux au point d'en devenir imbécile...

Puis son regard se posa sur l'épaule de la Diplo et une grimace remplaça son habituel sourire quand elle remarqua l'angle bizarre que formait l'omoplate

Hum... Je crois que tu t'es déboitée l'épaule... Et puisque j'ai déconnecté les nerfs les plus sensibles, tu n'as pas du t'en rendre compte...

Elle prit le bras de Takeshi, posa l'autre main sur son dos et tira d'un coup, remettant l'épaule en place avec claquement sec sans prendre la peine de prévenir de ses intentions.
Elle aurait pu remettre en place sans douleur, ou plutôt sans gêne puisque les nerfs ne signalaient plus rien, mais il lui aurait fallu ressortir tout son bazar et elle l'avait déjà fait trop souvent. Sans compter que l'apparition inattendue d'une personne sensée être morte et enterrée depuis plus d'un siècle soulevait une vague de problème qui risquaient de faire massacrer pas mal de monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un tir de Blaster ...   Aujourd'hui à 13:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Un tir de Blaster ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zetsuen no Tempest ~The Civilization Blaster~
» P'tite présentation.
» Laksh'Mi [fiche terminée]
» City of Heroes Freedom
» Piège forestier et Blaster Lourd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aaroseï :: Les terres d'Enrora :: La ville :: Les demeures :: L'appartement de Takeshi-San Kovacs-
Sauter vers: