Deux camps ... une guerre !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un nombre incalculable de militaires ... mais un seul nom.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orora Klaykten
Reine d'Enrora / Administratrice


Nombre de messages : 137
Réputation : 3127
Date d'inscription : 06/03/2009
Localisation : De moins en moins près des mauvais souvenirs ...

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Artémis
Point faibles:

MessageSujet: Un nombre incalculable de militaires ... mais un seul nom.   Dim 12 Avr - 0:18

Orora, quasi-totalement déprimée, s'assit sur le rebord du bassin dans lequel coulait une cascade artificielle.
Le bruit de l'eau était apaisant. Beaucoup plus que celui des explosions ou des coups de feu.
Tout de même ... elle peinait à le croire. Des gardes qui se conduisaient à la manière de la cavalerie la veille, et qui ce jour, s'opposaient à ce qu'Orora sorte du palais.
Et quand elle avait protesté, son bras droit s'y était mis avec ses beaux discours comme quoi elle ne pouvait pas sortir sans gardes du corps, qu'il fallait respecter le protocole, l'étiquette, et bla, et bla, et bla ... La reine d'Enrora avait finit par laisser tomber et se plier à la volonté de ses subordonnés. Surtout à cause de son bras droit.
Bras droit qu'elle avait décidé de virer dès que l'occasion se présenterait.
C'était assez comique tout de même : des gardes incapables de la protéger qui proposaient de lui offrir une protection impeccable !
Non pas que le palais soit une prison, mais à la longue, il allait sans doute en devenir une, si elle restait cloîtrée ici.

Orora soupira, et jeta un oeil irrité à ses deux gardes du corps qui ne l'avaient pas lachée. Bon Dieu, mais elle n'en avais pas besoin à l'intérieur de son palais, dans sa propre cour, tout de même !
Sans compter qu'en plus, d'autres militaires quadrillaient déjà le jardin où elle se trouvait.

Elle se releva, et allant se planter devant l'un de ses deux gardes du corps, elle commença :

"Dites-moi, lieutenant ... vous vouliez faire garde du corps, à l'origine ?"

Le lieutenant en question se mit au garde-à-vous.

"Non madame."

Elle toisa le garde et sa posture raide de haut en bas, avant de planter ses yeux tels des poignards dans ceux de son subordonné :

"Repos. Qu'est-ce qui vous a conduit jusqu'ici, alors ?"

Il s'éxecuta, en répondant :

"La disparition du poste d'avocat.
-Je me disais, aussi ... et savez-vous ce qu'est l'insuboordination ?
-Oui, votre majesté.
-Bien. Rappelez-moi qui signe vos fiches de paies ?
-Vous votre majesté.
-Parfait ! Arrêtez-moi si je me trompe ... si je vous suspends pour insuboordination, vous n'aurez pas de fiche de paie ?
-Vous ne vous trompez pas, votre majesté.
-Bien. Alors si je vous dis de déguerpir ( ce que je suis précisément en train de faire ) et que vous ne le faites pas ... vous ne serez pas payé, vous me suivez lieutenant ?
-Je crois, votre majesté.
-Tant mieux. Alors prenez le soldat de première classe avec vous et sortez de mon champ de vision, merci."

Le soldat sembla hésiter un instant à suivre le lieutenant, puis finit par s'éxecuter tandis qu'Orora retournait s'asseoir. Sans ces deux bougres d'imbéciles à ses trousses, elle se sentait déjà mieux.

*Dieu soit loué, ils ne sont pas tous comme ça.*

Pensa la reine d'Enrora en s'allongeant sur les pierres d'ardoises surchauffées qui constituait les rebord du bassin. Elle ferma les paupières. Presque par automatisme, ses pensées se ramenèrent vers un soldat de première classe. Elle avait oublié beaucoup de noms, à tel point qu'elle préferait à présent appeler tous les militaires chargés de sa protection par leur grade. Mais il y avait eu un nom, associé à une image. Et cet ensemble, Orora avait toujours été incapable de l'oublier. Noctis Lucis Caelum. Un soldat qui avait été sujet à l'expérience "Red Line" - la seule expérience qui ait bien tourné, et c'était probablement pour ça q'elle se rappelait de Noctis. Les expériences. Elles aussi, Orora les conaissait par coeur. Qu'y avait-il eu d'autre déjà ? Le projet "Diplo", dont tous les sujets était morts. Le projet "James Cornwell" du nom de son inventeur. Le projet ... se sentant glisser vers le sommeil, elle rouvrit brusquement les yeux. Hors de question de s'endormir : elle revivrait le même cauchemar, et devant témoin, cette fois ...

_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Orora Klaykten le Lun 19 Oct - 17:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fofotest.my-free-forums.com
Athéna
Mercenaire


Nombre de messages : 111
Réputation : 3014
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 22
Localisation : ~ somewhere ~

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: ~ Nobody ~
Point faibles:

MessageSujet: Re: Un nombre incalculable de militaires ... mais un seul nom.   Dim 12 Avr - 1:11

Artémis volait
Il avait camouflé ses ailes derrière une couleur bleu nuit magnifique et volait à présent dans le ciel noir de la nuit
Il était heureux, comme d'habitude à chacune de ses balades aériennes, il se sentait libre, totalement
Son regard erra un peu plus bas où marchaient les hommes de terre avant de s'arrêter sur une tâche noire et immobile près du bassin dans le palais d'Orora
C'était bien cette dernière. L'espace d'un instant il envisagea de repartir pour éviter de se dévoiler un peu plus sur ses atouts mais le regard complètement déprimé de la jeune fille le convainc de faire autre chose
Il évita sans peine les rayons lumineux qui balayaient le ciel pour atterrir près d'elle avec la légèreté d'une plume

Bonjour Orora, ou plutôt bonsoir.

Il n'avait pas replié ses ailes, elles étaient encore déployées derrière son dos
Artémis s'approcha et s'assit près d'elle avant de lever la tête
Et de se mettre à parler
Il savait que c'était complètement fou mais comme toujours, la lumière de la lune et des étoiles le poussaient à la confidence

J'aime beaucoup voler la nuit, j'ai l'impression de devenir une des étoiles qui parcourent le ciel...

Ses mots résonnèrent dans le silence de la nuit, silence qui les entourait mais qui ne s'étendait pas au delà du brouhaha que faisait les gardes complètement saouls
Il avait compris qu'Orora commençait à prendre le palais pour une prison, une prison aux barreaux dorés mais une prison tout de même
Il perdit brutalement son air serein, remplacé par un sourire joyeux et sincère

Tu ne t'ennuie pas ici? Tu ferais mieux de sortir un peu!

Il savait d'avance ce qu'elle allait répliquer mais il ne supportait pas de la voir avec cet air déterminé qui ne servait qu'à cacher un passé dont il ne savait rien si ce n'est qu'il avait été horrible

Ça te dirais une petite balade aérienne? De là haut on a l'impression d'être un oiseau. C'est une sensation extraordinaire!

Là, il s'étonnait lui même, la seule qui avait eut le droit de venir avec lui dans les air avait été Athéna. Une fois, le jour de son anniversaire, le premier depuis la mort de leurs véritables parents...
Et voilà qu'il le proposait à une autre personne...
Qui était-elle véritablement pour lui?
Athéna l'avait apparemment comprit mais son éclat de rire ne l'avait pas aidé à comprendre...
Il se leva et tendit une main à Orora, espérant de tout son cœur qu'elle accepte sans pourtant comprendre ce sentiment diffus de bonheur qui se diffusait dans sa poitrine quand elle était prés de lui

Alors, tu viens?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orora Klaykten
Reine d'Enrora / Administratrice


Nombre de messages : 137
Réputation : 3127
Date d'inscription : 06/03/2009
Localisation : De moins en moins près des mauvais souvenirs ...

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Artémis
Point faibles:

MessageSujet: Re: Un nombre incalculable de militaires ... mais un seul nom.   Dim 12 Avr - 12:49

Orora perçu clairement le regard presque envieux d'un des gardes qui quadrillait le terrain, en voyant Artémis se poser. Il avait apparemment été le seul à s'en aperçevoir. La reine d'Enrora fronça les sourcils, jetant un regard à glacer les os sur le garde en question. Rien d'étonnant à ce que celui-ci détourne les yeux.

*J'irais en personne parler à cet imbécile. Au besoin, et même s'il est l'un des seuls à ne pas boire ... je lui assurerais qu'il était totalement saoul.*

Pensa-t-elle, un peu irritée. Enfin ce regard meurtrier disparut-il quand Orora tourna à nouveau le regard vers Artémis. En revanche sa voix était teinté d'amertume :

"J'irais bien faire un tour, effectivement. Merci de ton invitation, mais ... je crois que si je ne reste pas ici, je vais avoir des ennuis avec mon bras droit et ... "

Elle désigna le premier militaire venu d'un signe de tête.

"... et avec ces ivrognes."

Un jour, il allait falloir qu'elle trouve comment boucler définitivement la cave. Quoique même dans ce cas, ils amèneraient sans doute leur propres bouteilles ... Orora savait ce que c'était quelqu'un d'ivrogne en colère. Une fois, elle avait prit une gifle de l'un de ses propres gardes. Le coup avait été si violent, qu'elle s'était retrouvé allongée sur le sol, la lèvre éclatée. Un sacré souvenir. Mais après cet épisode, le garde en question avait juré de ne plus boire. Tu parles d'une promesse !

"Et un ivrogne en colère est un ivrogne dangereux, parfois."

Elle hésita un instant à prendre la main d'Artémis, mais finit par se résigner et renoncer. Orora n'avait franchement pas envie de subir une fois de plus les discours du bras droit, qui faisait la morale à sa propre employeuse. Soudainement, une question lui traversa l'esprit :

"Pourquoi est-ce que tu te donne tant de mal pour moi, Artémis ?"

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fofotest.my-free-forums.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nombre incalculable de militaires ... mais un seul nom.   Aujourd'hui à 7:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nombre incalculable de militaires ... mais un seul nom.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je suis seul,mais pas pour longtemps
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» Flood : Mais t'es qui toi ?
» Noël est le seul jour de l'année où les hommes se conduisent comme les oies du Périgord, mais sans se forcer. | Willow & Kassim & Zohra
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aaroseï :: Les terres d'Enrora :: Le palais :: La cour :: Jardin-
Sauter vers: