Deux camps ... une guerre !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre troublée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artémis
Ingénieur
avatar

Nombre de messages : 33
Réputation : 2975
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 22
Localisation : Comment savoir? T'inquiète, tu le reconnaitra si tu le croise!

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Il a un serieux faible pour Orora ^^
Point faibles:

MessageSujet: Une rencontre troublée   Jeu 9 Avr - 20:16

Artémis observa les environs avant de sourire, sa sœur était toujours aussi peu discrète pour qui sais regarder...
- Athéna, tu peux sortir de ta cachette.
- J'en suis pas si sure, petit frère, après tout tu es dans le camp de mes ennemis...
- Je ne compte pas t'attaquer!
- Ptet mais si quelqu'un nous vois en train de discuter tranquillement, tu peux dire adieu à ta vie peinarde!
- Ne t'inquiète pas pour ça. J'en suis arrivé à fabriquer la totalité des systèmes. Si on me renvoi ou qu'on essaye de m'attaquer, il me suffira d'appuyer sur un bouton pour que plus rien ne fonctionne, alors je ne me ferais jamais virer.
- Ton petit cerveau de génie a déjà tout prévu hein...

Il y eut un bruissement alors que la jumelle sortait de l'ombre, son sourire de dingue collé sur les lèvres et sa natte d'argent battant l'air
-Tu as changé...
- Non, j'ai grandi! Et je te retourne l'affirmation, toi tu as beaucoup changé, c'est quoi ce grand machin attaché dans ton dos?
- Ma faux, Anaklusmos, tu devrais t'en souvenir!
- J'ai du partir avant que tu ne la crée, je ne m'en souviens absolument pas...
- Tu ne veux pas plutôt dire t'enfuir?
- Roh, ça va, tu ne va pas rabâcher ça pendant 20 ans! Et en plus je crois me souvenir que nous sommes jumeaux, et donc que tu as le même âge que moi! ne te comporte pas en ainé moralisateur!

Il soupira et l'observa plus attentivement, elle avait changé, au point qu'il manquait de ne pas la reconnaitre...
Elle avait grandis également, sa silhouette s'était affinée mais son sourire n'avait pas changé
Toujours aussi peu prudente et raisonnable...
Ses cheveux avaient poussés pour atteindre ses talons et curieusement, elle avait filé sa natte de fils d'acier
Il sourit et les désigna du doigt
- Hum... Je suppose qu'il ne sont pas là pour faire joli... C'est ta nouvelle arme?
- Arme... pas exactement, mais c'est vrai que l'on peut la considérer comme ça... Après tout tu es truffé de gadgets, j'ai le droit à mes petits secrets moi aussi!

Sans qu'il ait le temps de bouger, elle était déjà dans son dos et avait tranché les liens qui retenaient la cape, exposant à tous les regards la paire d'immenses ailes d'argent qui ornaient son dos
C'est bien ce que je me disait! Tu es toujours aussi fan des balades aériennes! Tu n'as pas tant changé que ça alors!
Il soupira et rattacha sa cape mais un son à la limite de l'audible le figea
Tu l'as entendu?
Mais Athéna avait déjà disparu, et plus rien ne laissait présager qu'elle avait un jour été en ce lieu...
Il rattacha sa cape et se tourna vers l'origine du bruit
Bientôt son auteur apparu et Artémis lui décerna un sourire
Salut!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi-San Kovacs
Diplo (CGM)
avatar

Nombre de messages : 38
Réputation : 2990
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 23
Localisation : Partout, sauf sur la trajectoire des satellites.

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Anciennement, Soto-San ...
Point faibles:

MessageSujet: Re: Une rencontre troublée   Mar 21 Avr - 23:21

Une ombre se découpant sous les néons du parking, courant entre les voitures. Une cible en uniforme militaire à la poursuite de cette ombre. Une ombre qui ne semblait en être une que par sa rapidité et son agilité. Une ombre pour qui toute personne à exterminer était considerée comme une cible. Mais l'ombre semblait avoir déjà disparu.

-Hé !

La cible se retourna, et ramassa un crochet droit qui le fit à peine bouger. Il n'eut même pas le temps de donner un éventuel autre coup avant que la Diplo lui assène une suite de coups de genou, en attrapant ses épaules et les tirant pour forcer le militaire à se plier. Trop faible pour l'homme, qui réussi à se redresser. Il était en colère, de toute évidence. Un coup de poing précipita Kovacs au sol, la lèvre éclatée. A quoi revenait la faute de son vocabulaire situé à la limite de l'acceptable, son esprit calculateur et son ignorance de la peur ? Des volées prise par son père, du projet Diplo, où de la mort de Soto-San ? Takesh' elle-même l'ignorait. Toujoutrs est-il qu'elle l'insulta, tentant de relever le visage :

-Sale fils de pute. Ha !

Il venait de lui asséner un coup de talon qu'elle sentit passer sur le crâne. La cible braqua sa XM 248 sur son adversaire, sans doute pour tirer, mais n'arriva pas à en faire quoi que ce soit. Elle passa son pied derrière le talon restant de de l'homme et attira le genoux vers elle.
Takesh' s'était relevée et avait collé le canon du Heckler & Koch sur le front de l'homme quand il se retrouva au sol.

-T'as une chance. Où est le caporal Black ?

Pour toute réponse le militaire cracha aux pieds de la Diplo.

-Va te faire voir, l'OGM !

Kovacs lutta un instant contre son conditionnement ... vainement. Sans doute parce qu'au fond, elle ne voulait pas lutter contre la mort de cet homme qui lui mettait des bâtons dans les roues.

-T'as eu ta chance.

Un coup de feu quasi-silencieux, et Takeshi-San sourit légèrement en pensant au venin d'araignée qui mettait le système nerveux du militaire en vrac. Elle hocha la tête en guise en guise d'adieu, et posant la main sur sa lèvre blessée, elle regarda le sang. La Diplo secoua la tête d'un air incrédule.

*Les militaires sont tous des salopards !*

S'adressant au cadavre, elle fit encore preuve de son humour particulier :

-Comment t'as osé t'attaquer à une faible femme, militaire ?

Sur quoi elle disparu derrière un véhicule.

Dans quatres meurtres de Diplos avait été impliqué le caporal Black, Takesh' le savait, et voulait sa vengeance. Pour Soto-San d'abord. Mais aussi pour Jenjis-San, Sarah-San, Rejwi-San ... quatre Diplos qu'elle savait avoir disparus. Dix sujets d'expérience, et au mieux, six survivants. Dont Kovacs. Kovacs qui, dont certains de ses rarissimes moments d'apathie, pensait à détester tout ceux qui qualifiaient les Diplos de "danger publics" où "Organismes Génétiquement Modifiés".
Putain ! Ils n'étaient pas génétiquement modifiés ! Ils avaient juste été psychiquement influencé par un projet militaire jugé dangereux par la suite.


L'instructeur Virginia Vidaura, bloquée en mode conférence :
-Pas la peine d'être discret si c'est pour vous montrer après, un Diplo est un Diplo, pas un chat.
Le Diplo Soto-San :
-Sacrée Tak' ! Tu t'inquiète jamais pour toi, mais toujours pour moi ! Le danger est jamais là où on le crois, de toute façon. Alors je t'assure que ce soir je serais rentré !
L'un des militaires qui avaient assassiné Soto-San :
-Les Diplos seront exterminés, un par un ! Tu n'as plus beaucoup de temps à vivre.

Quelques années plus tard pourtant, Takeshi-San avait encore le loisir de se balader. En règle générale, la Diplo préférait arpenter les bas-quartiers. Un milieu qu'elle conaissait bien, et dans lequel les grabuges auxquels s'inviter n'étaient pas rarissimes. C'était justement pour ça que Tak' aimait moins les lieux plus fréquentés et mieux entretenus. D'abord parce que les altercations y étaient plus rares, quoique fréquentes. Ensuite parce que pour une Diplo, se balader à découvert était très peu recommandable. Du moins tant que Black serait en circulation.


Des voix alertèrent Kovacs. D'autres militaires ? Elle espérait bien que non ! Non pas que de tuer une fois de plus la gênait, mais plutôt qu'il ne fallait pas gaspiller les munitions inutilement.
Mais quand elle arriva sur les lieux, il n'y avait qu'une personne. Ce type parlait tout seul ? Très improbable, pour ne pas dire impossible. Takesh' avait clairement entendu une seconde voix.

*Risque pas la méningite et cherche pas à comprendre, Tak'.*

Le type en question souriait béatement, lui adressant un salut. Que la Diplo lui rendit, assez peu sympathiquement. Kovacs n'était jamais sympathique au premier abord.

-Salut.

Takeshi-San rengea le Hekler & Koch dans un étuit, situé dans sa manche. Il ne semblait pas y avoir de danger. Bien sûr, le type était armé, mais ce n'était pas une simple faux qui allait faire peur à une Diplo ... sachant que l'une des caractéristique d'un Diplo était justement le manque de ce qu'on appelait la peur.

-Y'avait pas quelqu'un d'autre, avec toi ?

Kovacs s'était assise sur le capot d'une voiture, semblant parfaitement détendue. Néanmoins, ce n'était pas pour autant qu'elle ne se tenait pas prête à réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna
Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 111
Réputation : 3110
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 22
Localisation : ~ somewhere ~

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: ~ Nobody ~
Point faibles:

MessageSujet: Re: Une rencontre troublée   Mer 27 Mai - 18:41

Artémis n'était pas dupe. Il avait souvent entendu parler du projet Diplo et de la catastrophe qui en avait résulté. Même si son apparence n'avait rien de menaçant, il savait qu'elle pouvait passer à l'action en une fraction de seconde.
Très mauvais. Pour lui.
Alors il se décontracta et s'adressa à elle d'une voix parfaitement calme dans laquelle il aurait été vain de chercher la moindre trace d'anxiété.

Ouaip. Mais je crois que tu lui a fait peur, il s'est enfui...

Il s'adossa à un pilier de béton avec un haussement d'épaule fataliste et continua sa petite fable sans que personne ne puisse déceler le mensonge

Un agent-double de notre camp, il venait de me faire son rapport... Et toi? Pourquoi es-tu là? Tu es une Diplo si je ne me trompe pas. Sans doute Takeshi-san Kovacs.

Nom très connu du fait des dix panneaux par rue qui annonçait une forte récompense pour sa capture
Morte si possible
Mais Artémis n'avait jamais été attiré par l'argent et n'avait pas l'intention de commencer maintenant. Sans compter que si des combattants et mercenaires chevronnés s'étaient fait éclater, l'ingénieur passionné de bricolage n'avait pas l'ombre d'une chance
Donc maintenant, deux schémas se posaient devant lui
- Soit la Diplo le considérait comme un danger et l'attaquait, fait aussi improbable que sanglant
- Soit elle le considérerait comme négligeable et allez savoir comment ça se passerait...
Enfin, Artémis n'était pas vraiment inquiet. Même s'il n'avait aucune chance de remporter le combat, Takeshi ne pourrait pas non plus le tuer, l'assommer ou même simplement lui infliger une blessure, ce qui rétablissait équitablement les chances de survie.
Mais on allait pas en venir à là, hein! Sinon ça allait tourner à la boucherie...
Il poussa un vague soupir mais un sourire amusé vint éclairé son visage alors qu'une pensée pourtant plutôt morbide le touchait
Était-il destiné à soupçonner un combat à chaque fois qu'il croisait quelqu'un?

[zero inspi, mais je te laisse répondre quand même ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeshi-San Kovacs
Diplo (CGM)
avatar

Nombre de messages : 38
Réputation : 2990
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 23
Localisation : Partout, sauf sur la trajectoire des satellites.

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Anciennement, Soto-San ...
Point faibles:

MessageSujet: Re: Une rencontre troublée   Jeu 28 Mai - 21:53

Pas un seul pic de stress où d'ironie.
Même le neurachem ne détecta pas le mensonge. Pourtant, quelque chose en la Diplo faisait croire à cette dernière que ce n'était qu'une baliverne parmis tant d'autres dans ce bas-monde. Quelle importance quand on y pensait ? Il y avait longtemps qu'elle ne servait plus le royaume.
Comme tous les criminels installés à leur compte, elle n'était en réalité qu'un parasite de plus.
Kovacs hocha brièvement la tête.

-Takeshi-San Kovacs, troisième sujet des Diplos Enrorains. Au service du plus offrant, comme d'habitude.

Si cette dernière phrase avait été ajouté, c'était essentiellement pour ne pas paraître trop influencée par son conditionnement. Un agent-double. Ca lui rapellait vaguement quelqu'un. Frère d'armes ... tu parles. Un temps révolu depuis longtemps.

-Un agent double ... alors fais gaffe à ce que ce ne soit pas un agent double ... double.

Ce qu'elle entendait par là ? Un agent double qui se ferait passer pour un agent de l'un des camps, et serait en réalité un agent de l'autre camp.
Elle en avait rencontré un, une fois. Un type très entraîné ... la Diplo avait eu du mal à l'embrocher. Mais en règle général, quand Tak' voulait quelque chose, elle ne lâchait pas la grappe avant de l'avoir obtenu.
Un court mais strident "bip" se fit entendre depuis un drôle de bracelet que portait Kovacs. Un bref coup d'oeil à l'écran.
La Diplo soupira. A l'origine créé pour être une combattante à toute épreuve, il y avait tout de même des limites.

-Putain de satallite.

Elle descendit du capot de la voiture et frappa sur un bouton de son bracelet.

-Code bleu.

Impossible de dire exactement ce qu'il se passa, mais quelque chose en la Diplo paru se détendre. Quelques brèves secondes seulement. Un autre "bip" strident se fit entendre. Normalement, Takeshi-San devait avoir disparue des capteurs satellite. Kovacs s'autorisa un sourire : ce n'était pas encore aujourd'hui qu'on l'aurait.
Elle avait finit par trouver des parades à la longue. Des parades à presque toutes "leurs" attaques. Un seul point demeurait noir, et il le serait toujours : les ondes venesia. La Diplo leva le regard vers le type à la faux en demandant:

-Comment tu t'appelles ?

A force rester cloîtré dans une fuite constante du militarisme, Kovacs avait finit par devenir presque insociable. Elle l'avait toujours été. Mais depuis le projet Diplo, ça pouvait parfois frôler la misanthropie. Surtout quand elle se sentait menacée.
Et là, c'était le cas. Parce que Tak' trouvait que c'était une coincidence bizarre : elle rencontrait celui-là, et presque aussitôt, un satellite passait par un trajet inhabituel. La méfiance qui s'était à présent installée était palpable.
Le principal défaut physique de la Diplo ? Ses yeux trahissaient tout ce qu'elle pouvait penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre troublée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre troublée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» " L'INTENSITE D'UN REGARD "
» Un bien long voyage...
» Tearek'Hammer: un destin troublé
» Toujours troublée (PV Sorujo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aaroseï :: Les terres d'Enrora :: Le parking-
Sauter vers: