Deux camps ... une guerre !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les bas-quartiers d'Enroréa ou un massacre en plus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takeshi-San Kovacs
Diplo (CGM)
avatar

Nombre de messages : 38
Réputation : 2990
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 23
Localisation : Partout, sauf sur la trajectoire des satellites.

Fiche d'identité du personnage
Talent particulier:
Côté coeur: Anciennement, Soto-San ...
Point faibles:

MessageSujet: Les bas-quartiers d'Enroréa ou un massacre en plus.   Mer 21 Avr - 12:37

Enrora ou Enroréa ... quelle importance ? Les bas-quartiers restaient les bas-quartiers. Et dans les bas-quartiers, l'ombre restait l'ombre.
Enrora ou Enroréa ... les bas-quartier de l'un et de l'autre se ressemblaient tellement qu'on aurait pu penser qu'ils avaient été construit avec le même plan. Ou alors, c'était que les architectes manquaient cruellement d'imagination. Mais que ce soit l'un ou l'autre, Kovacs n'avait pas bien le temps de trouver la réponse.
Elle n'avait pas bien le temps, simplement parce que, là où était la Diplo, la violence la suivait aussi. Sa, ou plutôt ses cibles lui avaient intimé de s'arrêter plusieurs fois.
Mais Tak', toujours aussi insaisissable qu'une ombre pour ces débutants, esquivait. Elle bondissait à droite, à gauche. Sur les toits. Les fenêtres, les caisses et poubelles posés dans la rue sale.
Chaque objet était utile à la Diplo. Chaque objet lui paraissait familier. Même les sans-abris assit dos aux murs, parfois à moitié saouls, qui regardait ses agresseurs passer. Ses agresseurs, mais sûrement pas elle. Elle se déplacait toujours avec une telle économie de mouvement, qu'il était pratiquement impossible de la discerner convenablement. Le neurachem s'était automatiquement mit en marche.
Enrora ou Enroréa ... de jour ou de nuit ... aucune différence. Les bas-quartiers étaient toujours son royaume.


- Arrêtez-vous !

Pas de réponse de la part de la Diplo. Quelque chose dans le cortex frontal, qui faisait qu'elle gérait mal l'autorité. Elle se retrouva bientôt perchée au bord d'un toit. Elle les compta. Ils étaient sept.
Sept pauvres soldats. Takesh' avait pu les évaluer : sa longue course n'avait été faite que dans ce but. Si elle avait voulu les semer, elle aurait pu. Au lieu de ça, elle les avait intentionellement attirés dans un dédale de ruelles. le but avait aussi été de trouver qui était le sous-off qui contrôlait cette patrouille.
Elle ôta la sécurité de son Heckler & Koch, y fourra un chargeur entouré d'adhésif noir. Les aiguilles monomoléculaires sifflèrent à peine quand elles fendirent l'air, décimant trois soldats. Le sous-off était encore en vie. Garder le meilleur pour la fin.
Le temps que les têtes se tournent dans sa direction, Tak' étant descendue du toit. un des soldats gueula :


- Où tu es, salo ... !?

La fin de sa phrase avait été interrompue par un tir, tir dont l'aiguille monomoléculaire fit mouche. Et de quatre.
La Diplo se planqua à nouveau dans le coin du mur, qu'elle avait légèrement quitté juste pour tirer. Kovacs souriait dans le clair de lune. L'amour du massacre : elle connaissait bien cette sensation. Une fois que cette arme vivante qu'elle était était déchaînée, il n'y avait plus moyen de l'arrêter. C'était ce qui avait fait du projet Diplo un projet dangereux.
Elle sentit une balle lui effleurer la jambe quand elle couru vers les soldats.
Trop tard. Elle était trop près, assez près pour désarmer le sous-off d'un coup de pied, avant de bondir. D'attraper le canon de l'arme du soldat et de dévier ce dernier, saisissant Takec au passage. La rafale de balles toucha le sous-off tandis que la lame du sabre, luisante sous la lune, traversa le corps du soldat.
Kovacs sentit clairement le couteau de combat du sous-off sous sa gorge. Le temps que la Diplo s'occupe du soldat, le sous-officier avait donc eu quelques secondes pour se relever. Il était sans doute blessé, mais Tak' avait dans l'idée que ce type devait être de ceux qui n'abandonne pas avant d'être auprès de Saint-Pierre. Il avait donc pu réagir, la contourner et menacer de l'égorger.
Takeshi connaissait leur méthode d'égorgement : on glisse le couteau sur le côté du cou de la victime, et on ramène le coude vite fait, tranchant la gorge nettement et proprement. Avant cela, il faut epêcher a victime de bouger, en la retenant avec l'autre bras, par exemple. Tak' sentait la lame s'enfoncer dans son cou quand il la lâcha pour se plier en deux, le souffle coupé, après un coup reçu dans l'entrejambe. Takeshi, sans en attendre plus, le décapita en bonne et dûe forme. Du sang lui gicla au visage, et elle essuya sa joue d'un revers de manche.
La vitesse était le principal système de défense de la Diplo. Mais aussi son principal et son meilleur système d'attaque.
Par terre, le soldat gémissait encore. Il essaya de se lever, cracha du sang. A voir l'expression de son visage, il allait sans doute insulter la Diplo quand une dernière aiguille monomoléculaire se planta dans son front.
La Diplo remit la sécurité de son Heckler & Koch, essuya la lame de Takec sur l'uniforme du sous-off, et rangea ses armes.


- Vous auriez dû apprendre à gérer vos erreurs avant de créer les Diplos.

Dit-elle tandis que son sourire carnassier s'éteignait peu à peu. Elle posa la main sur son cou, d'où perlait un filet de sang. Un bruit de pas de l'autre côté de la rue possa la Diplo à sortir son arme encore une fois. Ce n'était peut-être pas fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IX
Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 32
Réputation : 2885
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: Les bas-quartiers d'Enroréa ou un massacre en plus.   Dim 2 Mai - 13:37

Ca faisait depuis un bon moment que IX observait la scène. Plutôt bonne, la "brunasse".
Tu te débrouille plutôt bien pour une humaine.
Le robot se décida à sortir. La brunette resortit son arme.
Du calme! Je suis un pauvre petit robot sans défense!
Juste comme ça, discrètement, la fille robot sortit discrètement son arme elle aussi. Elle fixait la Diplo. Jusqu'à ce qu'une troupe de soldats beaucoups plus... nombreux, fit irruption dans la rue. Plus de cinquante soldats armés jusqu'aux dents. Cette fois-ci, la Diplosn'aurait aucune chance. IX décida de l'aidée. "Il" ne savait pas pourquoi, il voulait l'aidée. Et puis ça faisait longtemps qu'il s'était pas fait un bon p'tit combat!
Cette fois-ci t'es pas toute seul ma vieille! [dsl j'ai pas d'inspi!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les bas-quartiers d'Enroréa ou un massacre en plus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quartiers Résidentiels
» [Xia] Vieux quartiers industriels
» Qui controle les gangs dansles differents quartiers en Haiti
» Haiti : Les hommes et femmes en bleu
» Les quartiers de Vala Mal Doran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aaroseï :: Les terres d'Enroréa :: La ville-
Sauter vers: